ERROR: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near ' active_time = 1553430139, active_ip = '54.90.204.233', act' at line 2
---
REPLACE INTO it_active SET active_id = , active_time = 1553430139, active_ip = '54.90.204.233', active_user_agent = 'CCBot/2.0 (https://commoncrawl.org/faq/)', active_session = 'f61g9kgeis8rokoc9dkuqqg0r5'
---
ERROR: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near ' view_date = NOW(), view_user_ag' at line 3
---
INSERT INTO fr_articleviews SET view_ip = INET_ATON('54.90.204.233'), view_user_id = , view_date = NOW(), view_user_agent = 'CCBot/2.0 (https://commoncrawl.org/faq/)', view_referer = '', view_article_id = 4595
---
ERROR: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near ') ORDER BY comment_date ASC' at line 3
---
SELECT * FROM fr_comments, it_users WHERE user_id = comment_author_id AND comment_topic = 4595 AND comment_type = 'articles' AND (comment_state = 1 OR comment_author_id = ) ORDER BY comment_date ASC
---
2019-03-24 13:22:19 (CET) /art-et-culture/litterature/la-jeune-femme-aux-yeux-noirs.html 2 Warning mysql_fetch_array() expects parameter 1 to be resource, boolean given /var/www/html/article-marketing.eu/fr/code/db_mysql.php 127 You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near ') ORDER BY comment_date ASC' at line 3 etat d'ame d'une femme aux yeux noirs.

Article Marketing

Articles gratuits, critiques et communiqués de presse

etat d'ame d'une femme aux yeux noirs.

Par: lolaa | Lu: 107 fois | Nombre de mots: 642 | Date: Mon, 7 May 2012 - 4:11 PM

La jeune femme transpirait, elle aussi, et sa horoscope (www.etoiledevenus.com) bouche remonta au niveau du visage de Daniel
Ses yeux se noyèrent dans le regard perdu du garçon, et elle s’entendit murmurer : - Je t’aime Dany, tu dois bien comprendre que c’est pour ça…
Elle ferma les yeux et ouvrit la bouche, ses canines étincelant dans la clarté lunaire, avant de planter ses crocs dans la gorge du jeune homme.
***
- Putain ! Qu’est-ce que ça veut dire !?,
Elle avait senti le goût juste à temps.
Cette merde était comme du poison pour eux, elle cracha nerveusement pour être sûre de ne pas en avaler.
Elle se sentit saisie par le bras, et voltigea à travers la pièce, heurtant violemment le mur à l’autre extrémité de la chambre.
Daniel se redressa sur le lit, affichant un sourire carnassier.
- Ça veut dire, petite pute, qu’ici tu es sur mon territoire…
Angie reprit ses esprits et chercha désespérément Dany du regard.
La chose qui s’approchait d’elle était couverte de poils, et ses yeux brûlaient d’une lueur sauvage.
La panique la gagna instantanément : elle avait entendu beaucoup de choses sur les loups-garous, mais c’était le premier qu’elle voyait.
Les conseils de son vieux maître lui revinrent à l’esprit, alors qu’elle jetait un coup d’œil affolé vers la porte.
Ils sont moins rapides que nous, Angie.
Plus forts, mais moins rapides.
Ce ne sont que des bêtes sauvages, c’est pour ça que nous autres, vampires, gagnerons toujours.
C’est ça
se dit-elle,
la finesse contre la force brute.
Elle devait jouer là-dessus.
Elle bondit dans le couloir pour mettre de la distance entre eux : au contact, elle n’avait aucune chance.
Elle sentait l’haleine du monstre dans son dos.
Si elle pouvait atteindre le lustre et sauter par la fenêtre, elle serait sauvée, dehors il ne la rattraperait pas.
Angie se tendit pour bondir, mais au même instant sut qu’il était trop tard.
Le coup lui déchira les côtes.
Elle fut soulevée de terre par la violence du choc et traversa la rambarde en bois.
Elle heurta le lustre avec violence, une partie de ses intestins y restant accrochée.
Elle fut suspendue un instant entre ciel et terre, un instant qui sembla durer une éternité, pendant laquelle elle aperçut une dernière fois le regard de ce qui avait été Daniel.
Il avait tenté de la prévenir, mais aveuglée par son propre désir elle ne l’avait pas écouté. À moins qu’il n’ait prémédité tout cela.
Qu’elle ait été sa proie depuis le début.
Elle tenta de sourire une dernière fois, mais quelque chose se déchira en elle, et elle tomba lourdement sur le carrelage froid.
L’obscurité se fit avant que la bête ne l’atteigne, et elle fut heureuse de pouvoir mourir seule,


A propos de l'auteur

petit extrait de journal intime de l'année derniere, Aout 2011, à parisSes yeux se noyèrent dans le regard perdu du garçon, et elle s’entendit murmurer : - Je t’aime Dany, tu dois bien comprendre que c’est pour ça…Elle ferma les yeux et ouvrit la bouche, ses canines étincelant dans la clarté lunaire, avant de planter ses crocs dans la gorge du jeune homme.***- Putain ! Qu’est-ce que ça veut dire !?,Elle avait senti le goût juste à temps.Cette merde était comme du poison pour eux, elle cracha nerveusement pour être sûre de ne pas en avaler.Elle se sentit saisie par le bras, et voltigea à travers la pièce, heurtant violemment le mur à l’autre extrémité de la chambre.Daniel se redressa sur le lit, affichant un sourire carnassier.- Ça veut dire, petite pute, qu’ici tu es sur mon territoire…Angie reprit ses esprits et chercha désespérément Dany du regard.La chose qui s’approchait d’elle était couverte de poils, et ses yeux brûlaient d’une lueur sauvage.La panique la gagna instantanément : elle avait entendu beaucoup de choses sur les loups-garous, mais c’était le premier qu’elle voyait.Les conseils de son vieux maître lui revinrent à l’esprit, alors qu’elle jetait un coup d’œil affolé vers la porte.Ils sont moins rapides que nous, Angie.Plus forts, mais moins rapides.Ce ne sont que des bêtes sauvages, c’est pour ça que nous autres, vampires, gagnerons toujours.C’est çase dit-elle,la finesse contre la force brute.Elle devait jouer là-dessus.Elle bondit dans le couloir pour mettre de la distance entre eux : au contact, elle n’avait aucune chance.Elle sentait l’haleine du monstre dans son dos.Si elle pouvait atteindre le lustre et sauter par la fenêtre, elle serait sauvée, dehors il ne la rattraperait pas.Angie se tendit pour bondir, mais au même instant sut qu’il était trop tard.Le coup lui déchira les côtes.Elle fut soulevée de terre par la violence du choc et traversa la rambarde en bois.Elle heurta le lustre avec violence, une partie de ses intestins y restant accrochée.Elle fut suspendue un instant entre ciel et terre, un instant qui sembla durer une éternité, pendant laquelle elle aperçut une dernière fois le regard de ce qui avait été Daniel.

Commentaires

Pas de commentaire

Add Comment

You do not have permission to comment. If you log in, you may be able to comment.
Copyright © 2019 fr.article-marketing.eu - Tutti i diritti riservati - Powered by link UP Europe! P.IVA 09257531005
Associazione Culturale per l'uso didattico ed etico dell'informatica
Sede legale: Via Pietro Rovetti, 190 - 00177 - ROMA